L'enseignment du Bouddha - Dhamma - suite...

Publié le par gouranga

 


La méditation




Le cœur de la pratique dans le Dhamma est la méditation. Mais qu’est ce que la méditation ?

Selon les textes pali, on ne devrait pas dire "méditation" mais plutôt "observation" ou "attention portée à" ou "conscience de".

La méditation, selon l’enseignement du bouddha, peut se diviser en deux étapes nommées samatha et vipassana.


Samatha :
Samatha est la concentration de l’esprit sur un seul objet dans la conscience. Le plus souvent il s'agit d'utiliser la respiration (anapana sati) comme objet de concentration. Plus précisément, il s’agit de suivre la respiration, de rester conscient de cette respiration à chaque inspiration et expiration. Samatha calme l’esprit et le rend plus apte à voir les phénomènes. Dans certain cas, il peut y avoir ce que l’on nomme Samadhi où l’esprit est tellement concentré que l’objet de la concentration disparaît et laisse place à de la pure concentration, un calme profond.

Vipassana :
Vipassana est la vision intérieure profonde, l’observation des phénomènes apparaissant dans la conscience.  C'est, par exemple, le fait de constater l’apparition d’une sensation, de la regarder évoluer et de la voir disparaître. C’est voir les choses, le corps, les pensées, les sensations physiques, l’esprit et constater leurs natures changeantes, insatisfaisantes et vides en soi.

On peut dire en conclusion que samatha et vipassana sont deux méthodes complémentaires et qui peuvent même se combiner.

Généralement, on pense que la méditation est pratiquée assise en lotus. Ce n’est pas exactement vrai. Traditionnellement, la méditation était pratiquée dans toutes les positions comme cela est dit dans le satipatthana (établissement de l’attention dans toutes les positions). D’ailleurs, dans les grottes bouddhistes indiennes du premier siècle de notre ère, le bouddha est souvent représenté soit debout, soit assis normalement et très rarement en lotus.
Toutefois, la position assise, immobile, favorise la concentration et permet de creuser profondément en soi-même.

 Ajahn Chah accorde beaucoup d’importance à la méditation en marchant.

 

Je vous laisse prendre connaissance du prochain sutta :


Satipatthana Sutta

 

 

 

 

 

Publié dans Dhamma - Bouddhisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

frank 21/04/2010 11:16


Bonjour,

Magnifique article

http://www.aufildudestin.fr/store/Bouddhisme